Sir John Vickers à l’Atelier de l’Alternance du VIGI-ECO

Dans le cadre de la préparation de son rapport sur un “plan de sortie de la crise financière”, le Comité a reçu Sir John Vickers au Sénat le 9 janvier dernier.

Cette réunion visait à tirer les enseignements de l’expérience britannique en matière de séparation des activités bancaires de dépôt et d’investissement. Elle a servi à formuler des propositions concrètes concernant la mise en oeuvre de cette séparation en France.

Rassemblés autour de J. Vickers, du Panel réuni à cette occasion (F. Bourguignon, G. de Margerie, J. Peyrelevade et R. Rancière) ainsi que Mme N. Bricq, Sénatrice et Rapporteure Générale de la Commission des Finances du Sénat, les membres du VIGI-ECO ont appelé à la mise en oeuvre d’un “ring fencing” à la française. Ils ont exprimé leur désir de voir cette approche étendue et mise en oeuvre à l’échelon communautaire.

Retrouvez le communiqué du VIGI-ECO sur la compartimentation des métiers bancaires et le résumé de cet Atelier.

Sir Vickers a présidé la Commission indépendante sur la réforme bancaire au Royaume Uni qui a ouvert la voie à la séparation des activités de dépôt et d’investissement des banques (proposition de ring fencing). Le rapport Vickers, publié au mois de septembre, a été salué comme une avancée majeure dans l’effort de stabilisation du système bancaire britannique et constitue une référence dans la réflexion progressiste sur la réforme de la régulation bancaire.  

Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.